Bibliothèque Diderot de Lyon

Les fonds slaves

Sophie Petrowna Apraxine (1802-1886). Portraits russes des XVIIIe et XIXe siècles. Éd. du grand duc Nicolas Mikhaïlovitch, Saint-Pétersbourg, Manufacture des papiers de l’État, 1907

Au fil d’une collection de plus de 100 000 documents, dont les plus anciens datent du XVIe siècle, c’est l’histoire du monde russe et slave qui se décline : Moscovie issue des décombres de la civilisation kiévienne, Russie impériale, révolutions, émigration russe, période soviétique et Russie contemporaine s’entrelacent en un kaléidoscope où se reflètent création artistique et littéraire, vie religieuse, société, économie politique, relations internationales, échanges et influences. Témoins de leur temps et matériaux pour l’histoire, les livres, journaux, archives, cartes et gravures illustrent la diversité des époques et des regards.

Constitués à partir des collections historiques de l’École normale supérieure de Lyon, les fonds slaves n’existeraient pas sans leur socle majeur, le fonds slave des jésuites, confié en dépôt à l’École normale supérieure de Lyon en 2002. Cette bibliothèque jésuite de 80 000 pièces a pour origine la Bibliothèque slave de Paris créée par un prince russe converti au catholicisme, Ivan Sergueevitch Gagarine (1814-1882).

Ce gisement documentaire rassemble également plusieurs fonds spécialisés, offerts à la bibliothèque par des chercheurs et des enseignants, comme celui du linguiste Cornelis van Schooneveld (1921-2004). En 2008, la bibliothèque de l’ENS de Lyon acquiert le fonds de la chaire de russe de la faculté des lettres de l'Institut catholique de Lille (1927-1964), dirigé pendant de nombreuses années par Georges Maklakoff (1892-1969).

Héritiers d’un patrimoine russe et européen, les fonds slaves sont des collections vivantes qui reflètent le secteur des études slaves de la Bibliothèque Diderot de Lyon. Ils sont régulièrement enrichis par des acquisitions en russe, en français et en anglais, et par de nouveaux dons.
Les sources en cyrillique, environ 60% de la documentation, s’adressent plus particulièrement aux spécialistes de la civilisation russe. Mais les regards pluridisciplinaires et transdisciplinaires qui caractérisent la documentation, l’abondance des imprimés en caractères latins - français, anglais, allemand, italien, polonais et autres langues slaves - font aussi de ces collections des ressources majeures au service des non-russophones qui travaillent sur la Russie et sur l’Europe, historiens, philosophes, spécialistes des questions politiques et religieuses, comparatistes, ainsi que tous ceux qui s’intéressent aux domaines artistiques.

La valorisation des collections est réalisée en lien étroit avec des équipes de la communauté scientifique de l’Université de Lyon, dont certaines rayonnent sur toute la France et à l’étranger.  Une forte collaboration existe entre la bibliothèque et l’Institut européen Est-Ouest, structure de recherche fédérative intégrée au laboratoire Triangle UMR 5206, ainsi qu’avec les slavistes de l’Université Jean Moulin – Lyon 3.

Environ 45% des documents des fonds slaves sont catalogués. Ils sont empruntables et consultables dans les mêmes conditions que l’ensemble de la documentation de la bibliothèque. Pour tout lecteur qui souhaite consulter l’ensemble des fonds et bénéficier d’un accueil privilégié, il est vivement conseillé de se présenter en salle Patrimoine, ou de contacter par courriel l’équipe des fonds slaves : fonds-slaves-diderot

Pour aller plus loin

Contact

Bibliothèque Diderot de Lyon
5, parvis René Descartes - BP 7000
69342 Lyon cedex 07 FRANCE

Site Descartes (LSHS)
Tél. : +33 (0) 4 37 37 65 00

Site Monod (Sciences)
Tél. : +33 (0) 4 72 72 81 84

Nous contacter

Outils