La Mouette de la scène russe et ses cousines françaises

Séminaire
12/04/2024
14h-17h
Université Grenoble Alpes
Bâtiment Stendhal, salle G203
et en visioconférence
Intervenants
  • Lioudmila Kastler (Université de Grenoble Alpes)
  • Lucie Kempf (CERCLE, Université de Lorraine)
  • Elena Galtsova (IMLI, Moscou, chercheuse invitée à l'UGA)
Partenaires

Séminaire inter-laboratoires 2023-2024 : L’espace littéraire de Berlin à Vladivostok - SÉANCE 2.

Deuxième séance organisée par :

Lioudmila Kastler, chercheuse dans le domaine du théâtre russe (Université Grenoble Alpes)

et Lucie Kempf, maîtresse de conférences en littérature et civilisation russe (CERCLE, Université de Lorraine)

avec la participation d'Elena Galtsova, directrice de recherche à l'Institut de Littérature mondiale (Académie des sciences de Russie, Moscou), chercheuse invitée à l'UGA

Intervention de Lucie Kempf (CERCLE, Univ. de Lorraine)

La Mouette : un mythe fondateur ?

Si la première de La Mouette au Théâtre d’art de Moscou en 1898 a permis à Constantin Stanislavski d’inventer la mise en scène moderne autour d’un ensemble de comédiens sans vedette, cette œuvre de Tchekhov esquissait également une paradoxale ligne héroïque dans une dramaturgie où triomphait par ailleurs précisément l’impossibilité de l’héroïsme. En effet, la comédienne Vera Komissarjevskaïa, première interprète du rôle de Nina Zaretchnaïa dans le catastrophique spectacle du Théâtre Alexandra en 1896, a été identifiée à son personnage au point de devenir pour ses contemporains la « Mouette de la scène russe ».
Nous nous proposons dans notre intervention d’interroger ce mythe : que nous dit-il à la fois du personnage et de son interprète et aussi – surtout ? – de l’importance du théâtre dans l’imaginaire collectif des spectateurs russes au début du XXe siècle ?

Lucie Kempf, Maîtresse de conférences en littérature et civilisation russe, Université de Lorraine, UFR Arts, Lettres et Langues, Département LLCE, site de Nancy. 
Équipe de rattachement : CERCLE (Centre d’Études et de Recherches sur les Cultures et les Littératures Européennes).
Domaine : histoire du théâtre russe 1870-1930 (mise en scène, jeu d’acteur, dramaturgie, décors) et formes documentaires dans le théâtre russophone contemporain.

Intervention de Lioudmila Kastler (Université Grenoble Alpes)

L’histoire scénique de La Mouette en France :
fascination, approches, métamorphoses

Il y a cent ans Georges Pitoëff révèle La Mouette au public français qui fut séduit par le jeu magique de Ludmilla Pitoëff dans le rôle de Nina Zaretchnaïa. Depuis, cette légendaire pièce de Tchekhov ne cesse de captiver l’imagination de nombreux metteurs en scène. Certains d’entre eux tels que Pitoëff lui-même, Antoine Vitez ou encore Thomas Ostermeier revisitent plusieurs fois La Mouette insaisissable. Qu’est-ce qui provoque leur inquiétude créatrice face à cette œuvre tchekhovienne ? Comment se métamorphose l’histoire scénique de La Mouette en fonction des courants artistiques et conceptions esthétiques ? Quelles nuances apportent les comédiennes françaises dans l’interprétation du rôle de Nina succédant à Vera Komissarjevskaïa et à Ludmilla Pitoëff ? Telles sont les questions auxquelles nous essaierons de trouver des réponses dans notre communication.

Lioudmila Kastler, chercheuse dans le domaine du théâtre russe. Les sphères de sa recherche sont : le théâtre russe sur les scènes françaises ; la dramaturgie d’Anton Tchekhov, d’Alexandre Vampilov, de Ludmila Petrouchevskaïa ; le mouvement du « Nouveau drame russe ». Elle a travaillé en tant que Maîtresse de conférences en études russes à l’Université Grenoble Alpes (1998-2020).

Intervention d'Elena Galtsova (Institut de Littérature mondiale, Moscou)

« La Mouette » sur les scènes moscovites de nos jours

La Mouette, pièce « canonique » pour le théâtre russe, reste une des plus jouées en Russie. Dans un bref aperçu de ses incarnations scéniques on analysera celle de 2023, fidèle au premier texte de Tchekhov, produit au Théâtre-école d’Art dramatique par Pavel Kartachev, celle, très moderne, de 2017 faite par Dainius Kazlauskas à la Taganka, et le ballet ultra-radical au Bolchoï de 2021, musique d’Ilya Demoutski, chorégraphie de Youri Possokhov, toutes les trois présentées à Moscou en saison 2023-2024. Sans être exhaustif, ce petit panorama pourrait servir à représenter de diverses tendances non seulement dans l’interprétation de la pièce, mais aussi dans le contexte de la vie théâtrale de nos jours en Russie. 

Elena Galtsova est docteure d’État ès lettres en littérature française, directrice de recherche à l’Institut de littérature mondiale de l’Académie des sciences de Russie, spécialiste de la littérature et du théâtre français aussi bien que des transferts culturels entre la Russie et la France.
Auteure de plusieurs ouvrages dont Le surréalisme et le théâtre. Pour une esthétique théâtrale du surréalisme français (Moscou, 2012) ainsi que L’œuvre d’André Breton comme encyclopédie du surréalisme (Moscou, 2019), elle a également co-dirigé des ouvrages collectifs tels que : Du texte à la scène. Pour une histoire des relations théâtrales franco-russes aux XIX-XXe siècles (Moscou, 2006, co-direction avec M.-Ch. Autant-Mathieu et auteure d’articles), La connaissance de l’Est. La culture étrangère dans la littérature, la théorie et les arts soviétiques. 1917-1941. Recherches et matériaux des archives (Moscou, 2015, directrice de l’ouvrage collectif et auteure des articles); « Les Carnets du sous-sol » de F.M. Dostoïevski dans la culture de l’Europe et de l’Amérique (Moscou, 2021, directrice de l’ouvrage collectif, auteure des articles) ; La réception en France des « Carnets du sous-sol » de Fiodor Dostoïevski : un heureux malentendu (avec Anne Coldéfy-Faucard).

Ouvert à tout public – étudiant, enseignant et chercheur – ce séminaire est l’occasion de présenter un ouvrage récent, d’annoncer un colloque, ou d’articuler communications et discussion autour d’un projet de recherches.

Accès à la visioconférence via le logiciel Zoom :

Lien : https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/3265053269?omn=91901782764

ID de réunion: 326 505 3269

Pour aller plus loin :

| Archives des séminaires des années précédentes :
Lire les comptes-rendus sur le blog consacré au Fonds Russie et Europe médiane

Mise à jour : 04/04/2024